Qu'est-ce que l'impro?

L'origine

Les matchs d'improvisation théâtrale ont été créés le 21 octobre 1977 au Québec. Afin de casser l'élitisme du théâtre, Yvon Leduc et Robert Gravel ont eu l’idée d’utiliser la forme du sport, en parodiant le populaire hockey sur glace (décor et règles). Le concept a été déposé par leur soin sous le nom de «Match d'improvisation» et des championnats du monde d'improvisation furent introduits. 

 

Ce concept s'est développé avec beaucoup de succès au Québec d'abord, puis dans le monde francophone essentiellement. En Suisse, on trouve des ligues d’improvisation dans tous les cantons romands. Il existe également des groupes d'improvisation partout dans le monde, dans différentes langues, que ce soit aux États-Unis, en Argentine ou encore en Allemagne. À Fribourg, l’organisation d’improvisation fribourgeoise (FoiR) a été fondée en 2005 par Caroline Bonferroni et Christian Dessibourg. Depuis sa création, le club ne cesse de s’agrandir et de proposer de nouveaux projets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un match d'improvisation

La durée d’une partie est de 90 minutes et est constituée de deux périodes de 45 minutes avec un entracte de 20 minutes. Lors de celles-ci, une quinzaine d’improvisations sont interprétées sur des thèmes et des catégories différentes. Deux équipes s'affrontent dans une aire de jeu appelée patinoire dans une tenue réglementaire. Les improvisations peuvent être « Comparée » et « Mixte ».

 

Le type « Comparée » consiste à jouer le même thème par les deux équipes et d’improviser à tour de rôle. L’équipe désignée au hasard a le choix de commencer ou non. Dans les improvisations de type "Mixte" un ou plusieurs joueurs des deux équipes doivent improviser ensemble sur le même thème et en même temps. Le déroulement de chaque improvisation suit des règles et une logique bien définies. En premier lieu, l’arbitre annonce le thème. Il tire une carte au hasard sur laquelle se trouve le type (comparée ou mixte), le thème, le nombre de joueurs, la catégorie et la durée de l’improvisation.

 

Après la lecture de la carte à haute voix, les équipes ont un « caucus », temps de 20 secondes pour se concerter et créer une histoire avant de rentrer dans l’aire de jeu. Durant la rencontre, des fautes peuvent être signalées et sanctionnées sur la base d’un règlement précis appliqué dans le monde entier. À la fin de chaque improvisation, les spectateurs sont appelés à voter pour l’équipe la plus méritante. Le Match d'improvisation se doit de rester un spectacle : s'il s'inspire du sport et de son esprit de compétition, c'est en parodie que l'ont imaginé ses fondateurs.

 

Les protagonistes
Le maître de cérémonie MC

Le match est présenté et animé par un maître de cérémonie dit MC. Il a la lourde tâche d’animer l’ensemble de la rencontre. Proche du speaker, son rôle comporte également une part d’explications et d’information. Il soutient les joueurs dans leurs joutes et encourage les spectateurs à se manifester.

 

L’arbitre

Véritable garant de la qualité des improvisations, l’arbitre annonce les catégories, tire au sort les thèmes et définit les modalités de l’improvisation (temps, contraintes). Durant l’improvisation, il veillera au bon déroulement du jeu. À tout moment, l’arbitre peut imposer une pénalité à un joueur ou à une équipe pour toute infraction nuisant à la qualité du jeu ou au bon déroulement de la partie. Cette pénalité est signalée à l’aide d’un instrument de musique appelé « kazoo » (une sorte de sifflet). Celle-ci est annoncée avant le vote sur l’improvisation.

Les équipes

Composée de six joueurs, trois hommes et trois femmes, sa dynamique va déterminer le spectacle. Dans chaque équipe,

un joueur occupe le rôle de capitaine et devient le seul interlocuteur de l’arbitre durant la rencontre.

 

Le coach

Il accompagne et motive les joueurs durant le match. Au besoin, il peut leur fournir des idées et compléments pour enrichir le spectacle.

 

Les travailleurs de l’ombre

Le DJ passe de la musique entre les improvisations, à l’entrée des personnages cités plus haut ou encore au début et à la fin du match. Toujours pour ce qui est de l’ambiance sonore, un groupe de musiciens peut aussi être de la partie pour jouer. Nous pouvons aussi citer tous les bénévoles œuvrant aux entrées, les éclairagistes ainsi que les personnes fournissant un soutien logistique.

 

 

Le match peut commencer !

Voici un petit reportage, en trois parties, très intéressant sur l'histoire de l’improvisation : 

© 2020 La FoiR - Association fribourgeoise d'improvisation théâtrale